vigie


vigie

vigie [ viʒi ] n. f.
• 1686; port. vigia, de vigiar; lat. vigilare « veiller »
I(1687) Mar. Haut fond ou écueil à fleur d'eau; par ext.(1722) Balise qui le signale. II
1(1686, repris fin XVIIIe; par l'esp.) Vx Guetteur chargé, sur une côte, de surveiller le large.
2Surveillance exercée par un matelot de veille en un endroit élevé; son poste d'observation.
Par méton. (1714) Matelot chargé de cette surveillance, sentinelle sur une côte, dans un phare. « il est aussi humiliant de se laisser surprendre par les événements que pour une vigie dans un phare de ne pas remarquer le passage d'un navire » (Green).
3(1872) Poste d'observation des conducteurs de trains.

vigie nom féminin (port vigia, de vigiar, veiller) À bord d'un navire, homme de veille dans une hune ou le nid-de-pie, qui était chargé de surveiller tout l'horizon. Homme qui était chargé à terre de surveiller le large et de faire des signaux.

vigie
n. f. Marin placé en observation dans la mâture ou à l'avant d'un navire.

⇒VIGIE, subst. fém.
MARINE
A. — 1. Vx. Guetteur placé en observation sur une côte, dans un bâtiment élevé ou un phare, chargé de surveiller le large et de faire des signaux. Si un voyageur inexpérimenté s'égare de quelques pas, le sable trompeur le saisit, l'aspire, l'enveloppe, l'engloutit, avant que la vigie du château et la cloche du port aient eu le temps d'envoyer le peuple à son secours (NODIER, Fée Miettes, 1831, p. 79).
2. Surveillance exercée à bord d'un navire par un matelot de veille, depuis un poste élevé (hune ou nid de pie); ce poste d'observation lui-même. Être en vigie. Le matelot de vigie cria: « Terre à bord! (...) » (SUE, Atar-Gull, 1831, p. 4). Debout à son poste de vigie, entre la mer et les étoiles, il ne tourne pas la tête vers nous, on pourrait le croire inattentif aux querelles de l'équipage (MAURIAC, Bâillon dén., 1945, p. 471).
P. méton. Matelot placé en vigie. Synon. sentinelle. Une vigie était placée sur le beaupré, une autre dans le petit hunier du grand mât (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 356). Fabrizio (...) hissa une vigie dans le mât d'avant. Sa lorgnette ne quittait plus le bord de l'horizon (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 224).
P. anal. Surveillance exercée depuis un endroit élevé. On avait mis Corentine en vigie dans le sentier vert pour annoncer notre retour (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 275). L'invalide (...) montait lui aussi reprendre (...) son service de vigie, surveiller de son observatoire l'ascension des cordées, et signaler par téléphone les disparus (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 46).
3. P. anal.
a) AÉRON. ,,Partie supérieure de la tour de contrôle ou du bloc technique disposant de parois vitrées, permettant la vision directe des aéronefs évoluant sur l'aérodrome et à ses abords`` (Industries 1986).
b) CH. DE FER, vx. Cabine surélevée et vitrée, installée sur un wagon en tête ou en queue de train et constituant un poste d'observation. Montant s'asseoir dans sa vigie, il donna, en arrière et en avant, selon son habitude, un coup d'œil sur la voie. Il restait là, assis dans cette guérite vitrée, toutes ses heures libres, en surveillance (ZOLA, Bête hum., 1890, p. 224).
B. — Vx. Petit écueil isolé et à fleur d'eau dont l'existence a été signalée mais non certifiée; p. méton., balise signalant un tel écueil. Les trois Vigies ou roches situées dans le Sud-Sud-Ouest de l'île de S. Jago, une des îles du cap Vert (...) sont placées d'après la carte anglaise de l'océan Atlantique, publiée à Londres en 1777, en quatre feuilles (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 62).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. 1. 1686 « guetteur chargé, depuis la terre, de surveiller le large » à propos des colonies esp. de l'Amérique latine (DE FRONTIGNIÈRES, Hist. des avanturiers qui se sont signalez dans les Indes, p. 280 ds ARV., p. 496); 2. 1714 « matelot posté en sentinelle en haut d'un mât » (Le P. Louis FEUILLÉE, Journal des observations physiques [...] sur les côtes Orientales de l'Amerique Meridionale, t. 1, p. 90, ibid., p. 498); p. ext. 1722 être en vigie « être en sentinelle » (P. J.-B. LABAT, Nouv. voyage aux Isles de l'Amerique, t. 1, p. 219); 1872 spéc. ch. de fer (LITTRÉ). B. 1687 « rocher caché sous l'eau » à propos des Açores (DESROCHES, Dict. des termes propres de mar., pp. 549-550 ds ARV., p. 498). Empr., prob. par l'intermédiaire de l'esp. vigia (v. ARV., pp. 496-498), au port. vigia « guetteur » (dep. le XIIIe s. d'apr. MACH.; au sens 1 dep. 1508 ds JAL1), déverbal de vigiar « guetter », du lat. vigilare (cf. veiller). FEW t. 14, pp. 437b-438a. Fréq. abs. littér.:115.

1. vigie [viʒi] n. f.
ÉTYM. 1686; du port. vigia, de vigiar; lat. vigilare « veiller »; repris fin XVIIIe par l'espagnol.
1 Vx. Guetteur chargé, sur une côte, de surveiller le large.
2 (Déb. XVIIIe). Surveillance exercée par un matelot de veille sur un endroit élevé du navire; son poste d'observation. || Être en vigie. Sentinelle. || L'homme de vigie (→ Signaler, cit. 5).
3 (1714). Par métonymie. Matelot de surveillance, en vigie (→ Grand, cit. 6); sentinelle placée en observation sur une côte, dans un phare (→ Événement, cit. 14). || La vigie du baleinier cria : « Elle souffle ! »
4 (1872). Techn. (ch. de fer). Poste d'observation des conducteurs (cit. 6) de train. || Vigie vitrée.
HOM. 2. Vigie.
————————
2. vigie [viʒi] n. f.
ÉTYM. 1686; du port. vigia, de vigiar « veiller », lat. vigilare.
Vieux.
1 Petit îlot découvrant à peine à basse mer.
2 (1722). Balise signalant un tel îlot.
HOM. 1. Vigie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vigie — vigie …   Dictionnaire des rimes

  • vigie — vigíe s. f., pl. vigíi Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  VIGÍE s.f. Stâncă în formă de coloană ascuţită, al cărei vârf nu iese la suprafaţa mării. [< fr. vigie]. Trimis de LauraGellner, 29.08.2004. Sursa: DN  VIGÍE s …   Dicționar Român

  • vigie — (vi jie) s. f. 1°   Terme de marine. Surveillance.    Être en vigie, être en sentinelle au haut d un mât, pour découvrir les objets qui peuvent se présenter à l horizon. 2°   Matelot qui est en sentinelle. •   Nous eûmes sans cesse, pendant cette …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VIGIE — s. f. On dit en termes de Marine, Être en vigie, Être en sentinelle, pour découvrir et annoncer les objets qui peuvent se présenter à l horizon. VIGIE, se dit aussi Du matelot même qui est en vigie. La vigie a signalé un vaisseau.   Il se dit en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VIGIE — n. f. Poste d’observation. En termes de Marine, être en vigie, être en sentinelle, pour découvrir et annoncer les Objets qui peuvent se présenter à l’horizon. VIGIE se dit aussi du Matelot même qui est en vigie. La vigie a signalé un vaisseau. Il …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Vigie — Contrôle du trafic aérien Le contrôle aérien est un ensemble de services rendus par les contrôleurs aériens aux aéronefs afin d aider à l exécution sûre, rapide et efficace des vols. Les services rendus sont au nombre de trois, appelés services… …   Wikipédia en Français

  • Vigie — nf rocher caché sous l eau à fleur d eau anc. fr …   Glossaire des noms topographiques en France

  • Vigie Beach — is located 2 km north of Castries, Saint Lucia, running parallel and immediately adjacent to the George F. L. Charles Airport.It is a protected white sand beach in pristine condition. Immediately opposite the airport departure lounge are a few… …   Wikipedia

  • Vigie Trafic — Gestion d aire de trafic Sur un aérodrome, un service de gestion d aire de trafic est fourni pour assurer la régulation des activités et des mouvements des aéronefs et des véhicules sur une aire de trafic. Sommaire 1 Généralités 2 La Vigie Trafic …   Wikipédia en Français

  • Hotel La Vigie — (Сербер,Франция) Категория отеля: Адрес: 3 Rte D espagne, 66290 Сербер, Франция …   Каталог отелей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.